Emeric, conducteur de pelle sur chenilles Référence en Portraits

À l’occasion de l’arrivée dans notre parc matériel d’une nouvelle pelle de 21.5 t, la CASE CX210D, nous avons choisi de mettre en avant le métier de son conducteur : Emeric, 30 ans, collaborateur SOTRAV depuis 5 ans.

Issu d’une formation CAP poseur de canalisations suivi d’un BAC PRO Travaux publics en alternance, c’est surtout sur le terrain qu’Emeric a développé ses compétences. 

Comment se déroule une journée de travail dans ton métier ?

En hiver, la journée de travail commence à 8h30 et se termine aux environs de 16h30. L’été, c’est plutôt 8h le matin et 17h30 le soir. Emeric se rend seul sur le chantier où il opère. La pelle a été acheminée au préalable par Noël, notre conducteur de porte-engins.

Sur un chantier de terrassement, le conducteur de pelle travaille à la suite des géomètres qui ont fait l’implantation du chantier et avec les conducteurs de camions et de tracteurs qui évacuent les terres et apportent des matériaux au fur et à mesure de l’avancement du chantier.

En démolition et en terrassement, le conducteur de pelle est majoritairement seul sur le chantier, en assainissement c’est plus du travail en équipe. C’est souvent le pelleteur qui a fait le terrassement qui poursuit avec l’assainissement sur le même chantier.

Quelle est la différence entre une pelle sur chenilles et une pelle sur pneus?

La pelle sur chenilles est privilégiée pour les chantiers de terrassement, quand le sol n’est pas encore stabilisé ; à la différence des pelles sur pneus agiles sur un sol dur, pour des chantiers de voirie par exemple.

Qu'est-ce qui te plaît dans ton métier?

« Ce qui me plaît, c’est que c’est varié, on n’est jamais au même endroit et le travail n’est jamais le même selon les chantiers. Le cadre est différent, l’environnement autour aussi. »

Tu avais avant une pelle LIEBHERR 924, qu'est-ce qui change avec celle nouvelle pelle ?

Cette nouvelle pelle CASE CX210D est équipée d’un godet Rototilt, qui tourne à 360° et qui s’incline de gauche à droite, ce qui facilite les tâches quotidiennes. « C’est aussi très agréable de travailler dans le confort d’un matériel neuf ».

Quelles sont les qualités à avoir pour faire ce métier ? 

Il faut faire preuve d’organisation, de concentration et de patience, encore plus pour la déconstruction. Il faut porter une attention de chaque instant à l’environnement extérieur, des hommes peuvent être présents sur le terrain. Il faut aussi respecter les délais et le planning prévu.


Haut de page